LES CONQUES DUNG-DKAR - Tibet

Durée : 1min 33sec | Chaîne : Instrument
Partager | Exporter | 598 vues | Notez
Le terme tibétain dung-dkar utilisé pour nommer les conques signifie littéralement « coquille blanche ». Ces coquillages marins sont parfois richement ornementés. La coquille est gravée et l’aile de métal incrustée de pierres semi-précieuses.
Cet instrument trouve son origine une fois encore en Inde. À la fois à usage guerrier et rituel, il est l’un des huit attributs du dieu Vishnou et figure parmi les huit signes de bon augure du bouddhisme tibétain. La conque est le symbole du son du Dharma qui éveille les êtres du sommeil de l'ignorance et les incite à accomplir le bien pour soi et pour les autres.
Le jeu de la conque requiert peu de technique, aussi est-elle confiée à de jeunes moines. Contrairement au hautbois qui est joué avec la technique du souffle continu, la continuité sonore est assurée par un jeu alterné avec tuilage : tandis qu’un moine souffle, l’autre respire et ainsi de suite.
© Patrick Kersalé 2012