SITAR TABLA - Inde

Durée : 16min 1sec | Chaîne : Instrument
495 vues | Notez
SITAR
Luth à manche long, creux et large (75 mm) comportant 19 frettes formant une série d’arches laissant passer 11 cordes sympathiques. La caisse de résonance en forme de figue est en calebasse. 7 cordes de jeu sont réparties en 3 groupes. Les cordes sont pincées avec un onglet en fil de fer porté à l’index de la main droite. L’index et le majeur de la main gauche pressent les cordes contre la touche. Cet instrument a été popularisé en Occident par le Ravi Shankar.

TABLA
Le mot tabla désigne soit l’un des deux tambours, soit l’ensemble des deux. Le terme bayan désigne le tambour grave et dayan ou tabla, l’aigu.
Il s'agit d'une paire de tambours asymétriques. Le bayan est une timbale en cuivre martelé, en laiton chromé ou encore en argile. Il est joué de la main gauche. Le dayan, légèrement rétréci dans sa partie supérieure ou tronc conique, est fait de bois de jacquier ou de teck. Il est recouvert d’une peau de chèvre. La peau est tendue par des courroies et des rouleaux. Au centre des peaux est placée une pastille noire appelée shyahi, faite de limaille de fer et de riz ou bien de farine et de poix écrasée, soigneusement polie avec un galet afin d’obtenir une sonorité claire. Les deux tambours mesurent environ 25 à 26 cm de hauteur, le dayan étant généralement un peu plus haut que le bayan.
Le tabla est joué à mains nues avec les paumes et les doigts selon une technique extrêmement virtuose.
Principal tambour de la musique hindoustani. Accompagne également la musique vocale (ghazal, khayâl, thumri…), instrumentale, la musique de danse kathak, diverses musiques populaires et de dévotion (bhajan, qavvali), la musique de films…

© Patrick Kersalé 2012